Blog De La Psychologie Du Sport

La prestation de Zoé Cvitanovic n’est pas passée inaperçue lors de l’Open d’Argenton. Courir
voir ici
dans le parc du Château de Saint-Germain-en-Laye est un pur enchantement. Je l’ai déjà écrit souvent (notamment ICI), inutile de revenir dessus. Quoique. Ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que le Château abrite le Musée d’Archéologie Nationale. Le 12 mai prochain, ce musée inauguré en 1867 par Napoléon III, passionné d’archéologie, à l’initiative de la Reine Victoria d’Angleterre, fêtera ses 150 ans. C’est d’ailleurs cette volonté de l’Empereur qui permettra de restaurer le château, alors en piteux état.

Comme pour le récit de l’Ironman dans la news précédente, je serai très heureux si la réalisation de ce périple pouvait donner des idées à d’autres, d’inciter certains à partir eux aussi cueillir leur fleur, de concrétiser eux aussi leur « j’aimerais un jour ». Alors, oui cela demande du temps, de l’argent aussi. J’ai la chance d’avoir pu m’offrir ce bout du monde (en même temps je bosse pour…). Mais sans aller dans cet extrême géographique, je suis certain que nous avons tous quelque part ancré en nous des rêves et des désirs que le temps a fini par enfouir. Alors creusez, faites-les revivre, réanimez-les, donnez-leur une chance.

Fin du XVIIIè siècle, dans un petit village français. Belle, jeune fille rêveuse et passionnée de littérature, vit avec son père, un vieil inventeur farfelu. S’étant perdu une nuit dans la fôret, ce dernier se réfugie au château de la Bête, qui la jette au cachot. Ne pouvant supporter de voir son père emprisonné, Belle accepte alors de prendre sa place, ignorant que sous le masque du monstre se cache un Prince Charmant tremblant d’amour pour elle, mais victime d’une terrible malédiction.

iFit : technologie de coaching fitness complète, multi fonctions et adaptée à votre quotidien, vous l’aurez compris. Mais comment faire pour s’y retrouver entre les différentes applications, les appareils de fitness, le bracelet ? C’est très simple. Le véritable avantage d’iFit n’est pas simplement de mesurer votre activité comme le font de nombreux produits similaires également performants. Son atout majeur est d’être inter-connecté. C’est précisément la création d’un compte sur le site qui vous permettra de remonter toutes les données de vos applications, de votre bracelet, de vos trainings fitness en intérieur, etc. Un seul compte pour de multiples données.

Du karaté pour éviter les récidives de cancer, des séances de renforcement musculaire pour éviter le surpoids et/ou le diabète… Tous les sports sont potentiellement concernés. Ainsi la boxe, l’escrime ou l’aviron ont été repérés comme très efficaces dans le traitement des suites opératoires des cancers du sein, tandis que le rugby à V n’existait quasiment pas avant qu’on l’invente pour des seniors atteints d’Alzheimer ; le cyclisme étant quant à lui particulièrement recommandé contre le diabète.

Personne ne peut y échapper, à partir de ce weekend les fêtes de fin d’années débutent. Des repas entre amis avant d’aller réveillonner avec la famille. Et quand c’est mamie qui s’y colle (ou belle maman), gare à celui qui refuse de se resservir ! Parce que c’est bien connu, mamie est tellement généreuse qu’elle a du mal maitriser les quantités ! Et la semaine suivante, rebelote avec nouvel an. Apéros, restaurants et alcool sont généralement de la partie.

Celui-ci était un homme osseux aux pommettes saillantes d’une quarantaine d’années, nommé Olipar. Il arborait une impressionnante moustache noire comme le jais, ainsi qu’une longue cicatrice qui courait sur la moitié droite de son visage et se perdait dans son cuir chevelu en un sillon glabre. Il avait gagné cette virile distinction, ainsi que quelques autres, lors de ses jeunes années où, embrassant un temps la prestigieuse carrière d’aventurier, il avait couru la région accompagné de quelques compagnons afin d’occire monstres et fourbes sorciers. L’affaire s’était du reste mal terminée face à un grand basilic qui, avant de rendre l’âme, avait eu le temps de pétrifier et de briser en petits graviers deux des compagnons d’Olipar. Le choc causé par cette tragique mésaventure lui fit perdre ses illusions et gagner en sagesse, et comme il avait eu le temps d’amasser quelques richesses, il se retira de la carrière et racheta le relais, dont il décora l’entrée avec la tête du basilic sus-cité.le blog de la jeunesse sportive du canton de saint jamesle blog de la jeunesse sportive du canton de saint james

Quoi de mieux pour se réchauffer qu’un bon feu ? Avec mon couteau de survie Mora j’ai coupé quelques copeaux de bois. Le manche est super agréable et antidérapant (j’avais les mains mouillées… comme le reste). La belle lame en acier (10,9cm de long) est aussi tranchante qu’un rasoir et plus solide qu’une hache (y a même un affuteur sur le fourreau).le blog de la jeunesse sportive du canton de saint james